Accueil > Outils éducatifs > Enseigner l'Europe > Présentation générale de la valise pédagogique

Présentation générale de la valise pédagogique

Dans le cadre d’un projet financé par le programme PRINCE, l’Académie européenne de Berlin (porteur de projet), l’Association bulgare des enseignants d’allemand (BDV), le Centre européen Robert Schuman (CERS), le Conseil Atlantique de Croatie, la Fondation Hanns-Seidel (bureaux de Sofia et de Zagreb) et la Fondation polonaise Robert Schuman ont réalisé une valise pédagogique sur l’élargissement de l’Union européenne (qui existe en allemand, anglais, bulgare, croate, français et polonais) destinée à l’enseignement secondaire (I & II) et aux activités d’animation européenne des ONG engagées dans l’éducation à la citoyenneté démocratique active (Académies européennes, Maisons de l’Europe, etc.).

Union européenne : quelles frontières ?

 

1. Pourquoi une valise pédagogique sur l’élargissement ?

Le 1er mai 2004, soit à peine quinze ans après la chute du Mur de Berlin, l'Union européenne est passée à vingt-cinq États membres avec l'accueil de dix nouveaux pays, puis à vingt-sept le 1er janvier 2007 et, sans doute, à vingt-huit pays d’ici quelques mois avec l’arrivée de la Croatie. Ce processus d'élargissement est loin d'être achevé puisque de nouvelles négociations se sont ouvertes en 2005 avec la Turquie, puis en 2010 avec l'Islande, et que l'ensemble des pays des Balkans occidentaux ont vocation à entrer dans l'UE. Ces élargissements récents représentent des événements majeurs dans l'histoire contemporaine de l'Europe, redessinant les frontières de tout le continent européen.

 

Depuis le début des années 1990, différentes conceptions de l'évolution future de l'Union européenne ont coexisté parmi les États membres, partagés entre l'élargissement et l'approfondissement, alors que les candidats cherchaient, eux, la meilleure manière de s'y intégrer rapidement. Cependant, après le cinquième élargissement, historique, qui a eu lieu en deux vagues successives en 2004 et 2007, c'est la notion de "capacité d'intégration" de l'Union européenne qui fait irruption dans les débats. La stratégie d’élargissement est en cours de redéfinition, à la lumière de l'adhésion de la Bulgarie et de la Roumanie.

 

Le bilan des derniers élargissements n'offre pas que des volets positifs et la crise économique, financière et sociale et celle du surendettement des États ont créé de nouveaux risques pour l’Europe élargie. Mais la gestion de l’élargissement et l'intégration des pays des Balkans restent un défi majeur pour les États membres, après l’entrée en vigueur du Traité de Lisbonne.

 

Un certain essoufflement du processus qui procède à la fois du déclin au soutien des citoyens européens et d'une certaine désaffection des États candidats se font jour. Le thème de l'élargissement est apparu comme un des principaux facteurs négatifs dans les campagnes référendaires sur le projet de traité constitutionnel en France et aux Pays-Bas, en 2007, ainsi que, dans une certaine mesure, dans celle relative au traité de Lisbonne en Irlande, en 2008. L'une des raisons identifiées de ce faible soutien des citoyens est le manque de débat et de publicité ayant entouré les décisions importantes prises au cours des années 1990 concernant l'élargissement aux pays d'Europe centrale et orientale. C'est pourquoi le "consensus renouvelé pour l'élargissement", adopté en 2006, souligne qu'un "soutien large et durable de l'opinion publique" doit être mobilisé par une plus grande transparence et une meilleure communication. C'est également dans ce but que l'article 49 du traité de l'Union européenne a été révisé en ajoutant une obligation d'information du Parlement européen et des parlements nationaux lors de tout dépôt de nouvelle candidature afin de les associer plus en amont au processus.

 

Du côté des pays candidats, au fur et à mesure que l'UE se développe, les négociations d'adhésion sont perçues comme étant de plus en plus complexes et les efforts à fournir de plus en plus lourds. La perspective de l'adhésion apparaît quasiment hors d'atteinte, au risque d'un découragement des gouvernements et des populations concernés. Déjà, lors du cinquième élargissement, on a pu constater un déclin du soutien des populations vers la fin des négociations s'étendant sur plus d'une décennie.

 

Aujourd'hui la perspective de l'adhésion semble également trouver ses limites pour la résolution des conflits les plus aigus en ex-Yougoslavie et à Chypre. Pour retrouver pleinement leur sens, les négociations d'adhésion ne doivent plus être vues comme un instrument de politique extérieure à la disposition de l'exécutif européen, mais bien comme une partie intégrante du projet européen voulu par les citoyens européens.

 

2. La conception et la réalisation

 

Les partenaires ont défini ensemble les objectifs, les documents et les matériels (interactifs ou ludiques) qui constituent le tronc commun identique à toutes les versions linguistiques. L’objectif est d’éviter une vision ou une narration trop "nationales" ou encore "membres fondateurs" versus "nouveaux arrivés" de la politique d’élargissement, de ses conséquences, de ses défis et de sa perception par les Européens.

 

Il s’agit d’une véritable réalisation européenne qui a associé deux pays fondateurs (Allemagne & France), un pays de l’élargissement de 2004 (Pologne), un pays de celui de 2007 (Bulgarie) et un pays qui vient d’achever les négociations d’adhésion (Croatie). Pour les partenaires, il ne s’agissait pas de réaliser des outils de promotion ou de défense de la politique européenne d’élargissement. L’approche didactique permet aux apprenants — des établissements de l’enseignement secondaire I et II ou à ceux des ONG engagées dans l’éducation à la citoyenneté démocratique active — d’acquérir les savoirs et les compétences nécessaires pour participer au débat démocratique sur la politique d’élargissement de l’Union européenne.

 

Pour la définition du tronc commun et du contenu spécifique (documents et outils pédagogiques, complémentaires au tronc commun, nécessaires pour le public national) à chaque version linguistique de la valise, les partenaires ont associé des enseignants (histoire, géographie, sciences politiques, langues étrangères, éducation à la citoyenneté et aux enjeux juridiques et sociaux, professeurs qui enseignent leur discipline dans une langue étrangère, etc.) et des animateurs de terrain des Maisons de l’Europe.

 

3. Approche pédagogique globale

 

a. Objectifs généraux :

  1. Permettre une participation active au débat démocratique sur la politique d’élargissement de l’Union européenne ;
  2. Présenter les différentes conceptions de l'évolution future de l'Union européenne qui coexistent parmi les États membres, partagés entre l'élargissement et l'approfondissement ;
  3. Faire comprendre que les négociations d'adhésion sont partie intégrante du projet européen voulu par les citoyens européens ;
  4. Présentez les pays candidats (officiels, potentiels, éventuels) dans une réflexion globale sur les frontières de l’Union.

 

b. Publics cibles :

  1. Enseignants (histoire, géographie, sciences politiques, langues étrangères, éducation à la citoyenneté et aux enjeux juridiques et sociaux, professeurs qui enseignent leur discipline dans une langue étrangère, etc.) ;
  2. Éducateurs & animateurs des organismes d’éducation à la citoyenneté européenne démocratique active (Académies européennes, Maisons de l’Europe, Fondations, etc.) ;
  3. Chargés de documentation (centres de documentation publics et associatifs).

 

c. Contenu général :

Introduction

  1. Histoire de l’intégration européenne (en cas de besoin)
  2. Les limites de l’Europe – informations de base
    L’acquis communautaire
  3. L’Union européenne, que disent les traités et d’autres textes sur les limites de l’Union européenne ?
  4. L’Union européenne, un projet politique
  5. L’Union européenne, une communauté de valeurs
  6. L’Union européenne, une gouvernance équilibrée à multiples niveaux
  7. L’Union européenne, les principes de fonctionnement de l’Union européenne
  8. L’Union européenne, l’Europe des Citoyens
    La politique d’élargissement
  9. La politique d’élargissement de l’Union européenne
  10. Étude de cas : le processus d’adhésion de la Croatie (au 1er juillet 2012)

 

d. Méthodes pédagogiques :

Fourniture d’une documentation de base pour les éducateurs et mise à disposition d’outils didactiques (pour la transmission de savoirs et pour l’acquisition de compétences transversales) à mettre en œuvre avec les apprenants.

 

Référentiel d’appropriation pédagogique :

Les documents constitutifs de la valise pédagogique « élargissement » sont classifiés selon le référentiel didactique suivant :

 

 

Types de document

Niveau des apprenants

Secondaire I

1

Secondaire II

2

Adultes

3

R

Document de référence

 

 

 

F

Document pour les formateurs

 

 

 

A

Document pour les apprenants

 

 

 

D

Document pour le débat

 

 

 

 

Ces publications n’engagent ni le Centre européen Robert Schuman, ni les partenaires, ni la Commission européenne ; ils ne sont pas responsables de l’usage qui pourrait être fait des informations qui y sont contenues.

Vous pouvez modifier certains supports pour les adapter à votre public cible dans le respect des licences Creative Commons : CC-BY-NC-SA :

  • CC : licence de libre utilisation et diffusion
  • BY : l'œuvre peut être librement utilisée, à la condition de l'attribuer à l'auteur en citant son nom
  • NC : pas d'utilisation commerciale (les utilisations commerciales restent soumises à autorisation préalable du CERS)
  • SA : partage des conditions initiales à l'identique (sous les mêmes options Creative Commons que l'œuvre originale) pour les œuvres dites dérivées proposées au public

 

Partenaires :

 

Avec le Soutien financier de la Commission européenne :

Programme PRINCE